jeudi 8 mai 2014

Tire la langue et dis 33 !



Je suis le « bébé d'après », arrivée dans une famille encore en deuil, une famille qui pleurait encore mon frère aîné.
Je suis ce « bébé rayon de soleil » qui a réchauffé le cœur de ce père, cette mère, ces grands-parents, ces tantes et ces oncles.
Je suis ce « bébé précieux » tant attendu, aimé, choyé, surprotégé, pourri et gâté. Tous mes Noëls étaient lumière, fête et paillettes. Des montagnes de cadeaux qui gagnaient chaque année, comme le sapin et moi, en taille.

A 3 ans, je vivais chez mes grands-parents à plein temps. Ma grand-mère me gardait toujours avec elle, toute la journée. Je me souviens du cake au citron du mercredi matin, du bus 303 pour aller au marché en centre-ville, des tartines au beurre et au sucre, des berceuses en chinois qu'elle me chantait pour m'endormir, du parfum des petits plats qu'elle nous mijotait pendant des heures dans sa minuscule cuisine, des jardinières de plantes aromatiques que j'arrosais avec elle. Je me souviens de ces douces journées d'été à nous promener sur les bords du lac ou dans les brocantes et de ces froides journées d'hiver où nous nous réchauffions avec des litres de tisanes au chrysanthème.

A 4 ans, mes parents m'ont enfin fabriqué un petit frère pour pouvoir jouer à la bagarre et à la dînette.

A 5 ans, je voulais travailler dans un zoo et soigner des singes.

A 6 ans, je me suis retrouvée juste à côté de Cooking Julie sur les bancs de la primaire. Cette année-là, j'ai appris à faire du patin à roulettes dans la cour de l'école avec notre maîtresse de CE1 (coucou Danie !). 

J'avais presque 7 ans quand notre petite sœur pas comme les autres est arrivée un matin de printemps, comme Bambi. 

A 10 ans, dans le couloirs du collège, on me surnommait « l'effrontée ». J'avais un an de moins que tout les élèves de 6e et un paquet d'élèves voulaient faire de moi leur tête de turc. Je passais mon temps à me bagarrer et à balancer des vannes à ces petits tyrans de cour de récré. J'avais déjà la langue bien pendue.

A 12 ans, je rêvais de construire une fusée et de devenir astronaute. 

Au lycée, mon premier grand amour a brisé mon petit cœur. Mon deuxième grand amour a achevé de piétiner les miettes qui restaient. Mon troisième grand amour a presque réussi à recoller tous les morceaux. Mon quatrième grand amour ne savait pas que je l'aimais. Bref, l'Amour et moi n'étions jamais au même rendez-vous.

A 16 ans, je voulais faire médecine et aller opérer des enfants malades en Asie.

A 19 ans, diplôme en poche, je suis devenue agent de voyage au grand dam de mon père.

A 20 ans, je faisais mes valises pour partir vivre à Hong Kong quand ... j'ai rencontré celui qui fait battre mon cœur encore aujourd'hui. A notre époque où tout est si éphémère, où les cœurs butinent plus qu'ils ne savent se poser , je trouve ça drôle de pouvoir dire à mes pimousses : « Votre papa, mes enfants, est l'amour de mes 20 ans et il le sera encore pour dix mille ans ! ». Vous l'avez deviné, j'ai défait mes valises pour finalement ...

... me lancer dans la vie avec Mister Sparkling, l'amour de ma vie. A 22 ans, j'ai grandi. J'ai quitté le cocon familial pour un tout petit 28 m² dans Paris avec lui. Un appart, une voiture rose, un poisson rouge, un boulot, des voyages. Le début de la belle vie !

25 ans : une envie de fraises, puis 9 mois plus tard, un joli petit garçon qui a fait l'immense joie de ses parents. 

30 ans : une envie de sushis, puis 9 mois plus tard, une jolie petite plume s'est posée dans nos cœurs. Tibouchon est ravi d'avoir de la compagnie. Notre famille est au complet.

A 32 ans, je voulais tout lâcher et monter un food truck à Paris.

Aujourd'hui, j'ai 33 ans et une belle vie, tout ce dont j'ai pu rêver.

Aujourd'hui, j'ai 33 ans et je suis une femme comblée.



Et vous ? Quelle est votre vie ? Racontez-moi tout !


9 commentaires:

  1. Eh ben quelle vie déjà bien remplie !!
    Happy anniversaire

    RépondreSupprimer
  2. encore joyeux anniversaire :)
    et quelle jolie declaration pour mr

    RépondreSupprimer
  3. Joyeux Anniversaire. Quel beau résumé de vie.

    RépondreSupprimer
  4. Quel beau regard sur les années passées !
    Très bon anniversaire !

    RépondreSupprimer
  5. Je savais bien que j'avais loupé quelque chose ! tu as donc eu le plus beau cadeau ! Ton bonheur...et moi je te souhaite qu'il dure toujours Mlle Sparkling ! Happy Birthday en retard et des tonnes de bises!

    RépondreSupprimer

Fais des bulles, toi aussi ...