dimanche 28 octobre 2012

Pêle-mêle #6

Ces 10 derniers jours, le blog était laissé à l'abandon.
J'étais à la limite du burn out, j'ai failli mettre le feu à ma cuisine et en prime, j'ai récolté quelques microbes bien costauds du métro parisien. 
Du coup, dès lundi matin, retour en fanfare au boulot avec une tonne de dossiers qui m'attendaient bien sagement en piles sur le bureau.
Vendredi soir, petit dîner sushis entre amies blogueuses et, fait exceptionnel, un papa blogueur ! Une super soirée pour finir la semaine !
Hier soir, petite sortie en famille au Disney Village à la recherche des décos d'Halloween ... et finalement, nous avons atterris au restaurant car flemmite aiguë de rentrer faire le dîner.


5e comptoir des blogueuses et blogueur 
Savonnettes  Tibouchon chez Annette's 
Chouquette fait de la trottinette  Artisanat  Chouquette et son premier soda  

Et par ici, c'est la semaine de Madame Parle en mots et en Instagram.


jeudi 18 octobre 2012

Les îles cristoliennes : la « Petite Venise » du Val-de-Marne


Il est un petit coin, tout près de chez moi, que je voudrais vous faire découvrir ...

Nous aimons nous y balader en famille, souvent le dimanche après-midi, qu'il fasse beau ou un peu gris. A deux pas des imposants immeubles de la tentaculaire zone urbaine de Créteil, tout juste derrière les bâtiments du Centre Hospitalier Intercommunal se cache la surprenante « Petite Venise» du Val-de-Marne. Au fil du temps, ces îles semées sur la Marne ont changé de visage. Longtemps inhabitées, elles furent successivement des prairies parsemées d’arbres, un lieu de promenade, de baignade, de festivités … Au XIXe siècle, les lavandières y venaient laver leur linge. Aujourd’hui, elles abritent des trésors d’architecture nichés dans un écrin paisible où l’eau et la verdure règnent en maîtres. Entre ces îles, serpentent des bras d’eau : ce sont les guidelières ou guyères.

Les lieux continuent à attirer les artistes, promeneurs et pêcheurs du dimanche. De nombreux artistes viennent poser leur chevalet au bord de l’eau, en fin de semaine.

Empruntez d’abord la rue de la Prairie, le long des jardins familiaux où les parcelles sont habillées de fleurs, de salades, de citrouilles, de pieds de tomates et de choux, ponctuées çà et là de grands épouvantails de fortune et de cabanes abritant bêches et brouettes.

Un abreuvoir qui existe toujours, installé en bas de la rue du Moulin, permettait aux moutons, vaches, chèvres et chevaux de s’abreuver. Passage pavé s’avançant dans la rivière, les animaux pouvaient s’y baigner. L’endroit est aujourd’hui colonisé par les cygnes et les canards.



En promenade sur les îles cristoliennes, on respire!

Lorsque vous traverserez la passerelle de bois, l’allée des Coucous qui coupe à travers le minuscule îlot de la Guyère, vous permettra de rejoindre l’Allée Centrale qui traverse l’île de Brise Pain en son milieu jusqu’au restaurant le Domaine de Sainte-Catherine, installé dans une ancienne ferme.

L’île de Sainte-Catherine est parcourue de venelles bordées de belles maisons hétéroclites, anciennes ou contemporaines, originales et colorées. C’est un musée vivant d'architecture avant-gardiste. Dans les années 70, un groupe de jeunes gens résolus de vivre loin de la ville, s’est installé ici et a ainsi préservé les lieux de l’urbanisation galopante. Imaginées par des architectes créatifs, les maisons sont bâties sur pilotis, devenus un élément d'esthétique, pour se protéger des inondations lors de grandes crues. Résultat, de vraies œuvres architecturales parfaitement intégrées dans ce cadre enchanteur. Derrière les hauts murs et les palissades, on devine des jardins paisibles et coquets au gazon parfaitement taillé.

Le nom de cette île provient de ses anciennes propriétaires : l’île appartenait aux religieuses de l’hôpital Sainte-Catherine de la rue Saint-Denis, qui l’afferment aux habitants de Créteil.
Au XIXe siècle, l’île des Peupliers et l’île Ronde sont rattachées à l’île Sainte-Catherine avec le comblement du bras de Villette. Construite vers 1865, la première maison s’appelle la villa Sainte-Catherine. La villa devient le Domaine Sainte-Catherine. Dans les années 60, une discothèque branchée s’y installe. A l’époque, ce complexe réunissant restaurant et discothèque dans un cadre champêtre est une nouveauté ! Il reçoit une clientèle parisienne de journalistes, chanteurs, producteurs … Le show-biz se déplace jusqu’ici : Johnny Halliday, Sylvie Vartan, Sheila, Jean-Jacques Debout, Claude François, Jacques Dutronc, Christophe, Serge Lama sont des habitués !

A l'extrémité de l'île Sainte-Catherine, vous rejoindrez l'îlot des Ravageurs par un petit passage. Il est longé par la Marne où sont amarrés quelques bateaux et barques. Niche de verdure, il recèle bancs, fontaine et même tables en bois pour les amateurs de pique-nique aux beaux jours.


Après avoir traversé un petit pont rue du Moulin-Berson, tournez à gauche pour prendre une rue en escalier et ainsi rejoindre le chemin du Bras du Chapitre. Empruntez ce chemin de halage sur toute sa longueur : vous verrez cygnes, colverts, poules d’eau nager tranquillement sur l’eau où plongent les longues branches des saules pleureurs. Le chemin est bordé de grands arbres séculaires aux essences variées : sycomores, platanes, chênes, noyers, saules, érables, marronniers d’Inde, … déploient leurs immenses feuillages.
Il est également réputé grâce aux auberges et guinguettes qui le bordaient : l’Arche de Noël, Le Pélican, le Petit Venise, puis le centenaire Cochon de lait et la guinguette du Sergent Bobillot.

Tout au long de votre balade, prêtez attention aux panneaux de bois qui rappellent l’histoire des lieux d’antan. Sur le retour, une petite montée au square Daniel-Jullien dévoile un kiosque et son amphithéâtre évocateurs de soirées musicales.

Une promenade bucolique hors du temps pour passer un délicieux après-midi ! 




lundi 15 octobre 2012

Salade de chou pas vraiment japonaise


Spécialement pour ma copine Stussy, je vais aujourd'hui vous livrer les secrets de la salade de chou qu'on vous sert dans les restaurants japonais. Je précise que cette salade n'a rien de japonais et je me suis toujours demandé pourquoi on la retrouvait au restaurant, juste avant les sushis ... Parce qu'au Japon, j'ai pu constater que la salade était surtout à base de carotte et radis blanc géant appelé daikon, parfois agrémentés d'algues. Celle dont je vous parle ici s'apparente plus au coleslaw, très populaire en Amérique du Nord et d'origine hollandaise !

Pour 4 à 6 personnes :

1/2 chou blanc de taille moyenne
200 mL de vinaigre de riz 
2 c.s. de mirin (sorte de saké très doux)
2 c.s. de sucre
1 c.c. de sel fin
2 c.s. d'eau bouillante
1 c.c. de wasabi (facultatif)
2 c.s. de sauce de soja
3 c.s. d'huile de sésame
Graines de sésame blanc et noir torréfiées

☆ Préparer la marinade avec le vinaigre de riz, le mirin, le sucre, le sel fin, l'eau bouillante et le wasabi (facultatif). Mélanger jusqu'à ce que le sucre et le sel fondent.
Râper le chou avec une mandoline ou émincer très finement au couteau.
☆ Faire mariner le chou au frais pendant au moins 1 heure et demie. Le chou va dégorger mais rester croquant.
☆ Égoutter le chou et jeter la marinade. Puis presser fortement le chou entre vos mains afin d'éliminer l'excédent de jus.
☆ Répartir le chou dans de petits bols, arroser du mélange sauce de soja-huile de sésame.
☆ Saupoudrer de graines de sésame juste avant de servir.

Dans le restaurant familial, nous servions ces petites salades avec quelques tranches de concombre et un peu de carottes râpées pour une touche de couleur.

Bonne dégustation !





Et pour ceux qui connaissaient l'Osaka Sushi (Paris 2e), j'ai le regret de vous annoncer qu'il vient de fermer ses portes au bout de 10 ans d'aventures gourmandes. Merci pour votre soutien et votre amitié. Merci d'être venus si nombreux durant toutes ces années.
Sinon, le restaurant Zendo (Paris 12e) reste ouvert et vous accueillera avec le même enthousiasme pour déguster de délicieux sushis, makis et tempura !



Je n'ai jamais ...


Sur une idée de Milie C'est quoi ce bruit ?, voici 10 trucs que je n'ai jamais jamais fait ...

1. mangé de chien ou de chat ou d'insectes bizarres, malgré mes origines chinoises et viet.
J'te dis ça parce qu'on me pose trèèèèès souvent la question ... C'est pas parce que j'ai une tête d'asiatique que je mange n'importe quoi !

2. habité seule. J'ai rencontré HommeParfait quand j'avais 20 ans et je suis partie de chez mes parents pour emménager direct avec lui.

3. été à Amsterdam alors que, pour tout post-adolescent normal, c'est un baptême obligatoire. Mes parents m'avaient formellement interdit d'y aller car ils avaient peur que je me retrouve sur un trottoir hollandais, les yeux hagards, la bave aux lèvres, encore embrumée des vapeurs des coffee-shops.

4. trompé mon chéri, même après 11 ans d'amour, d'eau fraîche et 2 pimousses. 

5. regardé un seul épisode de Vampire Diaries, Dexter, Mentalist, Game of Thrones et Plus belle la vie. C'est vraiment rare qu'une série puisse capter mon attention, leur nombre peut se compter sur les doigts de mes mains.

6. revu mon père ces 9 dernières années ni présenté mes enfants à leur grand-père. Et pourtant, il le faudrait car rien n'est éternel ...

7. toléré la tromperie et le mensonge, en amitié et en amour. C'est une règle sur laquelle je ne transige pas.

8. suivi les émissions de télé-réalité comme Loft Story il y a quelques années ou encore Secret Story & cie, ... j'ai l'impression que les chaînes ont été chercher les candidats parmi la lie de la lie de la connerie humaine. Ça me donne juste envie de créer mon émission à moi : enfermer tous ces candidats bidons dans une cave, leur coller une ceinture de chasteté pare-balles, les affamer, leur passer du Cloclo à fond les ballons toute la journée, attendre qu'ils deviennent tous fous et qu'ils se bouffent entre eux.

9. eu les pieds qui puent. C'est jute un truc qui m'obsède. Ben oui, je me lave les orteils tous les jours et je frotte entre chaque doigt de pied. Je mets du talc les jours de grande chaleur et j'utilise un spray pour les chaussures de sport. Je lave mes chaussettes à 60° avec une poudre anti-bactérienne et je n'en achète qu'en coton 100%.

10. culpabilisé d'abandonner mes enfants 4-5 jours, pour un petit break annuel en amoureux. Pour des enfants heureux, mieux vaut avoir des parents biens dans leurs baskets et dans leur couple. Ce petit week end prolongé est notre bulle d'oxygène, notre moment à deux pour mieux nous retrouver et mettre les choses à plat. Ça fait super grave du bien et je dirais même que ça devrait être remboursé par la Sécurité Sociale !


Et toi, tu n'as jamais ... ???


dimanche 14 octobre 2012

Pêle-mêle #5



Mon petit clown  Ah les bons chocolats !  Mini clown 
Maman, je dessine !  Triominos  A Paris, à vélo, je dépasse les autos ... 
Gourmandises du Gers  J'ai piqué la cravate de papa !  10 years ago 

Et par ici, c'est la semaine de Madame Parle en photos et en Instagram.


dimanche 7 octobre 2012

Pêle-mêle #4

J'ai manqué déjà deux dimanches chez Madame Parle ... trop de choses à faire et pas assez de temps pour tout !
Mais dans cet emploi du temps de ministre, il y a quand même de doux moments avec les pimousses, avec ma soeur qui est revenue de Belgique le temps d'un week end, pour se balader en famille le long de la Marne ...
... et surtout des pauses détente avec ma cousine Cooking Julie, sans enfants, sans téléphone, avec juste un bon verre de vin et beaucoup de légèreté !



 Café de Colombie  Les devoirs  Potager en ville 
Salon pro et stand du Canada, pour se sucrer le bec 
C'est pas moi, c'est Murphy !  Balade en bord de Marne  Champion 2 roues 
Cygnes  On joue ensemble, maman   Viens, mon bébé ...
 Fondue entre filles  Graphiste en herbe  Paris, pluie, embouteillages   

Et par ici, c'est la semaine de Madame Parle en photos et en Instagram.


vendredi 5 octobre 2012

Minute beauté : Je suis une fille vernie ! {cadals inside}



Avec deux pimousses et ma vie de working girl, il est difficile de me faire belle jusqu'au bout des ongles faute de temps. Et pourtant, j'adore le vernis à ongles. Je suis une acheteuse compulsive et j'aime beaucoup tester de nouvelles couleurs.

Du coup, je suis toujours à la recherche d'un vernis alliant couleur longue tenue et pinceau pratique pour une mise en beauté express. Alors rien que pour toi, je livre ici ma sélection, testée dans les conditions extrêmes de ma vie de maman overbooked.


Ma sélection pour cet automne.
De g. à d. : Mavala Blue Mint 181, Bourjois 1 seconde Lavande Esquisse 09,
Peggy Sage Dreamy Beige 203, Bourjois So Laque ! Violine Interdite 15,
Kiko Kiwi 268, Nocibé Magnet 3D Violet attraction 

Les deux premiers sont mes coups de coeur de l'été. Des couleurs pleines de peps pour mettre un peu de soleil sur les ongles.
Le turquoise en mini-flacon de Mavala qui fêtes cette année ses 50 ans. Couleur intense et tenue impeccable, même après 5 jours de vaisselle et sans top coat !
Mention spéciale pour le pinceau panoramique de Bourjois qui donne un fini bien net en un seul passage.
1 coup de pinceau = 1 ongle.

Le vernis Peggy Sage Holo'style est irisé, ce qui donne un effet presque métallisé  Petite originalité : une fois sec, je me rends comte que le fini est plutôt mat. Son pinceau est plutôt fin, ce qui me permet de ne pas déborder comme une barbare.

Le So Laque ! de Bourjois donne un effet vinyle hyper glamour sur des ongles impérativement bien taillés et un minimum manucurés. Brillance intense assurée ! Idéal pour une sortie au restaurant, habillée avec une petite robe noire et des escarpins.

Autre coup de coeur de l'été, la marque italienne Kiko et plus particulièrement sa couleur kiwi finalement pas trop flashy une fois appliquée. Une touche de fun sur les ongles, en toute discrétion. A noter que la marque n’effectue ni ne sous-traite aucun test sur les animaux, que ce soit pour le produit fini ou bien pour les matières premières.

And last but not least, le vernis Nocibé. Avec une collection de 24 coloris ultra brillants, Nocibé complète sa gamme avec des vernis à effet 3D. Celui-la est aussi sympa l'été que l'hiver. En plus, leur formule contient du panthénol pour protéger et renforcer l’ongle. Ils sont sans toluène, sans camphre, sans formaldéhyde et sans phtalates. Le format mini (de même que le prix : 4,90 €) se glisse facilement dans le sac à mains.
Dans la collection permanente, mes 3 chouchous sont : le rose Tutu n°240, le Chaud Cacao n°343 et le Moonstone n°355.
Le vernis effet 3D que j'ai essayé ici contient des particules magnétiques, ajoutées aux pigments traditionnels. En gros, on l’applique comme un vernis classique, avant de poser l’aimant au plus près de l’ongle durant 15 secondes. Sous l’action magique du champ magnétique, des motifs graphiques apparaissent, avec un fini métallique.

Et pour te faire de jolies mains à toi aussi, je te propose un petit jeu pour gagner l'un des deux lots suivants :

1- un coffret Nocibé Kate's Beauty on the go qui contient également gloss, rouge à lèvres et crayons pour un total look so british (j'en avais parlé ici)

2- un petit lot de deux vernis Kiko Light Green 390 pour te faire les ongles mojito et Sparkle T. Pearly Amethyst 261 pour une touche de Sparkling trop glam

   

Comment faire pour jouer ?

1/ Pour les remercier, tu peux aller liker la page facebook de Nocibé France et celle de Kiko.
Tant que t'y es et si tu ne l'a pas déjà fait, tu likes aussi la mienne !

2/ Tu réponds en commentaire sous cet article à la question : Quel est ton cocktail préféré ?
Parce que moi, j'adooooore le mojito !

Des chances supplémentaires ?

* Partage cet article sur ton profil Facebook ou Twitter (poste en statut public et fais un copier-coller du lien avec ta réponse, il faut que je puisse vérifier le partage). Un lien valide avec ta réponse = 1 chance en +.
* Si tu me suis sur Hellocoton = 1 chance en +.

Le jeu prendra fin le samedi 20 octobre 2012 à 23h59, heure de Paris (GMT+1). Le tirage au sort aura lieu le dimanche 21 octobre par la main innocente de Tibouchon et le nom des gagnants seront annoncés en édit de cet article.

Bonne chance à toutes !


Une seule participation par personne, par pseudo, par foyer, par IP, par adresse e-mail. Il est obligatoire de renseigner précisément son pseudo et son adresse e-mail. Les participations anonymes, multiples ou incomplètes ne seront pas prises en compte. Les partages non vérifiables ne seront pas validés.
Le blog sparklingmummy.blogspot.com se réserve le droit d’annuler le tirage au sort ou le jeu, d’en modifier les conditions d’inscription, d’en changer la dotation, si les circonstances l’exigent et ce sans qu’il puisse être tenu à une quelconque réparation à quel titre que ce soit.
La participation à ce jeu est entièrement gratuite et n’est liée à aucune obligation d’achat. Le jeu est ouvert à toute personne physique majeure, disposant d’un accès Internet et d’une adresse électronique (e-mail).
La participation à ce jeu implique l’acceptation pleine et entière du présent règlement, et la renonciation à tout recours fondé sur le déroulement du concours, les résultats et l’attribution des prix.
Le gagnant sera prévenu par email et aura 48 heures pour réclamer son lot qui sera mis à disposition directement par le partenaire. Sinon, un nouveau tirage au sort sera effectué.


***** Edit du 01/11/2012 : Résultats du jeu Nocibé & Kiko *****

Et les gagnantes tirés au sort par la main innocente de Tibouchon sont :


Bravo les filles, j'attends vos coordonnées par mail à
sparklingmummy@gmail.com
afin de vous faire parvenir votre lot.


jeudi 4 octobre 2012

En route pour la Marche des Bébés 2012


   

Nous sommes à J-10 de la Marche des Bébés au Parc des Buttes-Chaumont à Paris pour soutenir l'action de la fondation PremUp et la recherche sur la prématurité.

Pourquoi je vous en parle aujourd'hui ?

Jusqu'ici, quand je voyais les reportages sur les services de néonatalogie des maternités et les grands prématurés, je me contentais de dire : " Comme c'est horrible, le pauvre bébé et les pauvres parents !!! " C'était tout, je ne me sentais pas plus concernée que ça ...

... jusqu'à ma première grossesse où j'ai failli accoucher presque 3 mois avant terme.
... jusqu'à ce que ça touche une personne de mon entourage proche, jusqu'à ce que ça touche ma famille. Elle m'a raconté son parcours du combattant pour enfin avoir ce bébé et le garder bien au chaud dans son ventre, la naissance en catastrophe de son tout petit trop longtemps avant l'heure, le choc et la douleur, les interminables aller-retours entre la maison et l'hôpital, le quotidien qui se suspend, les prières, l'angoisse, l'espoir, les séquelles heureusement minimes.

C'est devenu une cause à laquelle je suis sensible et pour laquelle j'ai voulu m'investir.

Pour vous donner quelques chiffres sur la prématurité en France ...
(source  : marchedesbebes.fr)

Chaque jour, 160 enfants naissent prématurément en France et 40 d’entre eux sont des grands prématurés (c’est-à-dire nés avant la 32e semaine de grossesse). Et avec une hausse de 15 % en 10 ans dans notre pays, les naissances prématurées sont devenues la 1ère cause de handicap chez l’enfant à la naissance.

Afin de permettre aux chercheurs de mettre un terme à ce terrible fléau, la Marche des bébés a été lancée en 2011, un évènement caritatif dédié à la recherche sur la prématurité et les pathologies de la grossesse. Grâce à la générosité de milliers de français, plus de 400 000 € ont été reversés à 3 programmes de recherche porteurs d’espoir pour les familles.

Et pour voir comment la fondation PremUp vient concrètement en aide aux chercheurs, Papa Online ! est parti en immersion dans les coulisses du Service de néonatalogie de l'hôpital Robert Debré à Paris. L'article est par ici.


Pour apporter notre petite pierre à l'édifice, notre petite équipe composée de Papa Online !, My Baby Girl blog, La Mère Cane, Estelle de La Cuisine du Métissage, Mylène du site Le Square des Petits et moi-même, avons organisé un vide-grenier caritatif le 30 septembre dernier chez Une mère Une fille, un salon de thé très kids-fiendly, situé dans le 15e arrondissement. Résultat : 720 € collectés grâce à la revente de matériel de puériculture, de jouets et de vêtements donnés par de généreux parents et sponsors.

Merci à tous pour votre soutien, vos dons, vos relais et votre participation !
Merci à Caroline et Eugénie d'avoir ouvert les portes de leur café un dimanche, rien que pour nous !


Samedi soir chez Une mère Une fille ...
nous n'attendions plus que vous !

A ce jour, plus de 250 000 € ont été collectés, mais ce n'est pas encore assez !

Pour continuer l'effort, nous avons créé notre page de collecte où vous pouvez faire un don en ligne.

En avant pour la Marche des Bébés le 14 octobre prochain !


mercredi 3 octobre 2012

Mercredi gourmand au goût de mer



La semaine dernière, nous avons eu des invités à la maison pour dîner. Mais voilà, il y avait un défi de taille : ils mangent halal. J'ai dû composer un menu respectant quelques règles fondamentales : pas de porc ni d'alcool, viande strictement halal (poulet, boeuf, veau, mouton, agneau) ou bien poisson et fruits de mer ou encore oeuf.
   
Je vous propose donc de découvrir mon petit menu au gôut de mer et aux saveurs de la terre. Et comme vous êtes gentils, je vous donnerai même la recette de mes cuillères apéritives !


Pour accompagner cet apéritif, je propose mon cocktail litchi-rose dont j'avais déjà donné la recette ici, pour Onee-Chan.
    
Menu

Crevettes roses à la pêche blanche
Émulsion au balsamique, huile de noisette et gingembre


Œuf en cocote à l’Appenzeller
Mouillette campagnarde


Nêms de légumes
Chantilly à la menthe douce


Nage de Saint-Jacques au cumin et à l’échalote rose
Linguine fraîches


Farandole de pâtisseries


   Le dîner en images :

Crevettes roses et pêche blanche en cuillère
Nêms de légumes (carotte et blanc de poireau)
Chantilly à la menthe douce
Oeuf en cocotte et sa mouillette
Nage de Saint-Jacques et linguine fraîches

La Sparkling recette d'une facilité déconcertante :
Pour 20 cuillères apéritives

200 g de crevettes roses cuites et décortiquées (Picard)
1 pêche blanche mûre
1/2 échalote rose moyenne
1 c.c. de vinaigre de crème de balsamique
1 c.c. de sauce de soja
2 c.s. d'huile de noisette
1/2 c.c. de gingembre frais râpé
Brins de ciboulette

Faire décongeler les crevettes et les égoutter dans du papier absorbant
Peler puis détailler la pêche en petits dés
☆ Hacher très finement la demie-échalote
☆ Préparer une vinaigrette avec la crème de balsamique, la sauce de soja, l'huile de noisette et le gingembre haché.
☆ Dans un bol, mélanger les crevettes, les dés de pêche et la vinaigrette.
☆ Réserver au frais pendant 2 heures pour que le gingembre et l'échalotte puissent infuser dans la sauce.
☆ Au moment de servir, dresser dans les cuillères et décorer avec un brin de ciboulette.

Régalez-vous !

C'était ma participation pour le Mercredi Gourmand d'AnneLaureT !




mardi 2 octobre 2012

Je cuis'IN ! {Nouvelle rubrique}


Cher amis gourmets et surtout gourmands,
    

Je me suis enfin décidée à lancer cette rubrique tant attendue par ceux qui me connaissent IRL. Parce que j'ai une véritable passion pour la cuisine de tous horizons et parce que j'adore donner de la fourchette aussi.
  
Ce ne sera pas une rubrique hebdomadaire car je serai incapable de tenir ce rythme de publication. Revenez de temps en temps voir ce qui se passe du côté de ma cuisine !
   
Vous trouverez ici aussi bien des recettes basiques, faciles à faire, rapides ou nécessitant une longue préparation, parfois insolites ou bien inspirées par ma mère, ma grand-mère, mes amis cuisiniers, mes voyages … ou tout simplement nées de mon imagination ou … d’une erreur de manip’ ! Il y en a pour tous les goûts : chinois, vietnamien, inventive, terroir, végétarien, tchèque, indien, thaïlandais, épicé, … Mon truc : mélanger les influences, piocher ce qu’il y a de meilleur pour avoir des plats originaux et savoureux.
 
Vous trouverez avec mes « Croques en bouche » de quoi faire un apéro ou un cocktail dînatoire (va falloir de l’huile de coude et en faire en quantité !). De petites friandises salées à insérer dans un menu de fête pour amuser les bouches et titiller les papilles.
 
Pour ceux qui ne me connaissent pas, et ne connaissent pas ma « malédiction du sucré », vous trouverez peut-être que ma liste des « Desserts » n’est pas très fournie. Alors, je compte bien sur votre collaboration pour me soumettre VOS recettes.
   
Oui, amie cuisinière et toi, petit copinaute, cette rubrique appelle également à contribution. Je me ferai un plaisir de partager vos gourmandises.
 
Je n’oublie pas non plus les bébés et les mamans qui ont envie de cuisiner au moment crucial de la diversification alimentaire. Je mettrai en ligne quelques petites recettes pour ces petites têtes blondes qui attendent de goûter autre chose que les petits pots insipides.
 
Ces recettes peuvent être certainement améliorées. Alors, à vos spatules !
 
N’hésitez pas à m’envoyer vos photos et/ou vos commentaires (mon mail : sparklingmummy@gmail.com).
 
Si quelqu'un dans l'assemblée a des talents de sommelier, je suis preneuse de suggestions de vin pour accompagner chaque recette.
   
En attendant, rendez-vous demain pour ma participation au Mercredi Gourmand d'AnneLaureT avec des recettes sentant bon l'air marin !

Et si vous voulez encore plus de gourmandises, direction le blog de Cooking like Bree by Julie qui vous réservera plein de surprises !

Restés connectés !


Sparkling
 
Chef cuisinier seulement à la maison



lundi 1 octobre 2012

[Pavé primeur] Toi crémière ... Moi mauvaise mère ... et alors ?

Samedi dernier, je flânais tranquillement au marché avec mes deux pimousses : Chouquette solidement attachée dans la poussette et Tibouchon faisant le pitre tout à côté.
    
Je m'arrête au stand de la crémière pour notre dose hebdomadaire de fromage qui pue et fais la queue tranquillement parmi les petits vieux. Au bout d'une dizaine de minutes, des cris s'élèvent de la poussette. Chouquette balançait des claques et des coups de pieds à son frère qui lui faisait des grimaces pour la distraire. Il faut bien préciser que notre Chouquette n'est pas aussi douce que le sucre ... non, non, non .... C'est qu'elle a un sacré caractère et la main leste. Son frère prend cher quand il contrarie Mademoiselle-la-Princesse.

J'entends donc mon Tibouchon qui la prévient, une fois : « Tu n'as pas le droit de me taper, ça fait très mal ! Pas de coup de pied non plus ! Tu voudrais que je te fasse la même chose ? Ben non ! Alors, tu arrêtes tout de suite ! ».

Un cri perçant, puis « PAF ! ». 

J'entends Tiboucon qui se fâche et qui met une légère tape sur la main de sa soeur tout en lui faisant les gros yeux. Ni une, ni deux, Chouquette se met à faire une comédie à grands cris et pleurs dignes de Sarah Bernhardt !

Et là, la crémière me jette un regard désapprobateur et dit devant la ribambelle de petits vieux :

« Vot' fils vient de cogner la petiote ! 
- Oui, je sais. Et non, il ne l'a pas cognée.
- Et vous n'faites rien ? Ce sont vos gosses, au moins ?
- Non, il a raison. Et oui, ce sont les miens. 
- Les deux sont à vous ? Le grand et la petite ? (au cas où j'aurais du mal à les situer ...)
- Ben oui, pourquoi ? T'es de la gestapo ?
- Il dérouille sa petite soeur et vous ne faites rien ?! (genre il lui a mis une grosse bègne en pleine tête et elle a fait trois tours dans sa poussette ...)
- Si je ne me trompe pas, il l'a prévenue il y a une minute à peine. Il s'est donné la peine de lui expliquer qu'elle n'avait pas le droit de taper son frère aîné. Elle l'a regardé dans le blanc des yeux et elle a recommencé. Il a eu raison de lui donner une petite tape sur la main. Elle saura qu'il ne se laisse pas faire, que ça fait mal et elle ne recommencera plus.
- Mais vous trouvez ça normal, hein ?! (dit-elle en recherchant l'avis de l'assistance d'un regard réprobateur)
- Je viens de vous l'expliquer, non ? Il ne l'a pas agressée gratuitement, alors ...
- Mais sspâ possible ...
- Bon, Madame ... Je ne vais pas perdre mon temps à expliquer mes principes d'éducation (de Mère Tigre). Chacune son métier. Faites votre crémière et vendez moi mon fromage, qu'on en finisse. Et moi, je me contenterai d'être une mauvaise mère. Ça vous va ???!!!
- ...
- Ben voilà ! Et hop hop hop, mon fromage ! ».

Ca me hérisse le poil ! 
Je n'adopte peut-être pas la meilleure méthode ... quoique labellisée Maman Tigre/Mère Indigne (rayer la mention inutile). Mais personne n'a jamais eu à se plaindre de mes pimousses.
Ces gens qui veulent me dire comment éduquer MES enfants ... comment dire ? T'as vu les tiens avant de regarder les miens ??? Les donneurs de leçons gratuites, ça m'énerve !
J'accepte la critique et les conseils, mais sur un autre ton. Là, j'ai juste eu l'impression d'être une criminelle.

Peut-être suis-je trop susceptible, non ? 
Et toi, comment tu fais dans ce genre de situation ?

C'était mon pavé tout frais en direct du marché pour ma Mère Cane :)



Celle qui se prenait pour Damidot ...


Non non, ça n'a pas changé de propriétaire. Pas besoin de zapper sur un autre blog.

Car voilà, ça fait un an que la déco n'avait pas changé et ce matin, j'ai eu envie de renouveau !
  
J'ai cassé des murs, remis un coup de peinture, vidé des tiroirs, trié quelques armoires ... un peu de home staging à la Stéphane Plaza ...
   
Pour le coup, j'ai dégainé ma palette graphique pour me refaire une nouvelle bannière ...
   
... plus sobre, plus moi ...
   
Alors ? T'en penses quoi, du nouveau chez moi ?