jeudi 2 août 2012

Survivre aux vacances d'été


Depuis 4 ans, une petite partie des vacances d'été de Tibouchon
se passe chez la Reine Mère, en Bretagne.
     
A chaque fois, il y séjourne environ 2 (trop) loooongues semaines et je me fais violence pour ne pas lui téléphoner 5 fois par jour (j'ai Free, j'ai tout compris !).
       
Ce matin ...
   
La Reine Mère a emmené avec elle dans sa voiture bringuebalante mes deux bébés,
mes deux trésors, mes deux Précieux, mes deux amours !
   
Cette année et pour la première fois, elle a embarqué ma toute petite Chouquette de 13 mois.
Elle qui n'a eu que des garçons et pas de fille. 
  
Saura-t-elle faire ? Se souviendra-t-elle de mes consignes ?
Va-t-elle s'en sortir ? Va-t-elle survivre ?
    
et moi ... vais-je survivre ?
  
A peine quelques heures et ils me manquent déjà.
    
Les rires, les cris, les larmichettes, les courses à quatre pattes, les petits pas,
les chamailleries, les bisous, les câlins, les chansons pour s'endormir, les histoires du soir,
les huuue-dada sur le dos de papa, les parties de cache-cache, les bêtises,
les siestes à quatre, les mercredis à trois, les deux dans le bain ...
    
La maison est inhabituellement silencieuse, vide, comme désertée.
    Quelques jouets qui traînent, un doudou abandonné, un Lego oublié.
    
Je compte les jours. Encore 11 jours avant de les retrouver là-bas et les ramener avec moi !
     
Comme chaque été, j'ai commencé à me gratter. Le stress, l'angoisse. Des plaques d'urticaire qui ne cesseront que dans une dizaine de jours, dans la voiture sur le chemin de la Bretonie !
    
En attendant, je vais profiter de ce moment de répit pour retrouver mon amoureux,
m'occuper un peu de moi, prendre le temps pour buller, soigner mon blog et le ranger,
passer un peu de temps avec mes amis, retaper notre petit nid, me balader
et terminer quelques projets en chantier.
       
Mais surtout, là maintenant, j'ai comme l'impression qu'il me manque un bout de coeur,
un bout de moi, un bout de nous ...
   
Cette année encore, vais-je survivre à ce moment de l'été ?



9 commentaires:

  1. Tout plein de bon courage pour réussir à passer au-delà du grattage intensif !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai un tiroir rempli d'antihistaminiques !

      Supprimer
  2. Quand ils sont là, on voudrait le silence et quand ils sont pas là, ça paraît tout calme!!
    Bon courage pour ta semaine en duo avant que le quatuor ne se reforme!!
    Profitez de ces petits moments tous les deux...et vous retrouverez vos loulous en pleine forme!!
    Bizzzzz et bon courage;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les moments à deux sont dans la salle de bains : on profite de leur absence pour la refaire entièrement. On vit comme des clodos, l'appart est pire que Beyrouth et nous sommes sur les rotules.
      A part ça, tout va bien :)

      Supprimer
  3. ouh là là Ma pucette a 21 mois et je ne l'ai laissée que 1 journée max chez la nourrice impossible de tenir plus, je n'arrive même pas à imaginer un jour et une nuit alors 2 semaines... aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaarrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrgggggggggggggg
    Plein de courage, de bisous, de câlins, et profites de ta vie à 2 pendant ce moment là...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le séjour chez la Reine Mère est un passage obligé chaque été et tous les ans, c'est le même scénario. pffffffff !

      Supprimer
  4. Mais tes loulous sont heureux là-bas, ou pas ???
    11 jours, c'est horrible, j'aurai bcp de mal.
    Mes parents viennent chercher ma fille tout à l'heure, mais je la récupère mardi en début d'ap-midi ;)
    Bon courage

    RépondreSupprimer

Fais des bulles, toi aussi ...